La danse du kecak

La danse du kecak

Également connu sous l’appellation de la danse des singes ou encore la danse du feu, le kecak est une des danses traditionnelles balinaises à découvrir lors de votre passage sur cette magnifique île. Si dans les autres types de danses comme le legong et le barong , on utilise un fond musical, pour le kecak, il n’y en a pas, car ce sont les danseurs eux-mêmes qui chantent.

Histoire

Le kecak tient ses origines du village de Bona, dans le kabupaten de Gianyar. Dans les années 30, ce petit bourg du sud-est balinais fut touché par la peste, ce qui engendra la perte de nombreux villageois. Les crémations se succédaient dans la journée et les temples ainsi que les lieux sacrés se vidaient petits à petits. En effet, la majorité des gens ayant perdu, un ou plusieurs êtres chers à leurs yeux n’étaient plus autorisés à entrer dans les temples, car selon la tradition hindoue, les familles endeuillées sont considérées comme impures et n’y ont accès qu’après quelques jours. De plus, compte tenu du nombre important de morts, les cérémonies dédiées aux défunts ne pouvaient se tenir dans les temples.

Face à la situation, la plupart des habitants devinrent de plus en plus casaniers, par peur de contracter la peste. Ne sachant plus à quel Saint se vouer, les habitants de Bona ont donc pensé qu’en faisant du bruit, ils pourraient chasser la peste de leur village. Un soir, une voix humaine prononçant « chak-a-chak-a-chak » se fit entendre par un homme et celle-ci le plongea dans une transe si profonde qu’il se mit à danser dans tous les sens. Suite à ça, la maladie commença à se dissiper pour finalement disparaître du village de Bona. Depuis ce jour, les habitants du village dansent le kecak pour éloigner les maladies.

Grâce au kecak, le village attira de nombreux opérateurs touristiques.

La version revisitée du Kecak

Pour la promotion des arts balinais, une version modifiée du kecak a été imaginée par le danseur balinais, Wayan Limbak. Il a surtout pensé à apporter une touche plus dramatique à la danse. Pour l’aider à réaliser son projet, il fit appel à son ami, le peintre allemand Walter Wies, puisque ce dernier porte un intérêt particulier à la culture balinaise. Ainsi, pour donner un nouveau souffle au kecak, ils y ont incorporé un extrait des textes du Ramayana.

Les personnages principaux dans le kecak

  • Rama : le prince
  • Sita : l’épouse de Rama
  • Ravana : le démon
  • Lakshmana : le frère de Rama

· Sugriva : l’ami du prince et roi du royaume des singes

  • Hanuman : le commandant de Sugriva

Petit résumé du kecak revisité

Dans la nouvelle version du Kecak, on raconte l’histoire du prince Rama qui délivre son épouse Sita des griffes du démon Ravana. Le scénario débute par la promenade du prince Rama, de sa dulcinée Sita ainsi que de Lakshmana dans une forêt. Leur balade sera vite interrompue par Ravana qui est venu pour enlever Sita et l’emprisonner dans son château. Rama demande alors à son frère de chercher son ami Sugriva pour l’aider à libérer Sita.

Sugriva envoie alors Hanuman pour vérifier si Sita est bien dans le château de Ravana. Pendant ce temps, Rama combat Ravana. Le prince aillant des difficultés à tenir tête au démon est aidé par Hanuman et Sugriva. Hanuman est capturé par les disciples de Ravana pour être brûlé vif.

L’ambiance durant un kecak

Si dans un spectacle de danse traditionnelle balinais, la musique de fond est jouée par un gamelan, le fameux orchestre local, dans le kecak, ce sont les hommes qui chantent en a capella. C’est d’ailleurs ce qui fait tout le charme et la particularité de cette danse.

La troupe de danseurs se compose parfois jusqu’à une centaine d’hommes. Torse nu, ils sont tous vêtus de sarong à carreaux et s’assoient en cercle autour des personnes qui jouent le rôle des protagonistes de l’histoire. Ils chantent sans interruption « chak-a-chak-a-chak ». Ils accomplissent leurs mouvements avec synchronisation.

Où assister à la danse du kecak à Bali

- Le temple d’Uluwatu

- Le parc culturel de GWK (Garuda Wisnu Kencana)

- Le village de Batubulan

- Au Pura Dalem Ubud

- À Tanah Lot

NOS CIRCUITS
Lie a ce conseil de voyage
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$

Bonjour

Je suis Alice de "Bali circuits". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
+(33) 09 70 19 62 82