Catur

Situé à mi-chemin entre le lac Bratan et la caldeira du mont Batur, deux attractions majeures de la partie sud de Bali, Catur est un petit village calme et paisible blotti dans un environnement naturel préservé. Proposant quelques attractions intéressantes, cet endroit présente une halte idéale pour se ressourcer et découvrir la vie locale authentique et rurale lors d’un séjour à Bali.

Histoire

D’après le récit des anciens du village de Catur, histoire corroborée par le chef du village voisin Pakraman, les premiers habitants du village appartenaient au groupe ethnique balinais . Or, depuis toujours, ce groupe cohabitait avec une communauté chinoise. Le plus étonnant, est que cette cohabitation s’est faite de manière pacifique, alors qu’en apparence, tout les sépare. Par exemple, les balinais sont pour la plupart de confession hindouiste, tandis que les chinois sont principalement des bouddhistes.

Selon Li Giok Tian, un chinois résidant à Catur, ses ancêtres sont nés et ont vécu dans ce village depuis des temps très reculés. Contrairement au balinais, les chinois se transmettent leur histoire de génération en génération. Toujours d’après Li Giok Tian, initialement, la première communauté chinoise du village de Catur était composée d’uniquement 11 personnes . Ces derniers se sont ensuite mélangés avec les autochtones formant la communauté actuelle du village. La majorité d’entre eux occupe des fonctions comme agriculteurs, éleveurs, ou patron de petites entreprises familiale.

Aujourd’hui

Le village de Catur est situé à une quinzaine de kilomètres au nord-ouest de la ville de Kintamani et à environ 76 kilomètres de Denpasar, la capitale de Bali. Ce village perdu en pleine nature affiche un fort potentiel en matière de tourisme grâce à son emplacement au milieu du lac Bratan et la caldeira du mont Batur, deux attractions majeures de l’île ; et à sa culture unique, notamment la cohabitation pacifique entre une communauté hindouiste d’un côté et bouddhiste de l’autre. Le village est aussi réputé pour ses nombreuses cascades proposant des haltes rafraichissantes entre les visites des sites.

Le village en lui-même ne manque pas d’intérêts. En effet, une promenade à travers ses artères est une occasion de découvrir le quotidien des habitants ainsi que leurs us et coutumes . À titre d’exemple, vous pouvez assister à un combat de coq, qui est l’une des principales passions des balinais. Sauf que pour les habitants du village, il ne s’agit pas d’un simple spectacle ou d’un vulgaire jeu d’argent. C’est un événement considéré comme sacré, et qui fait l’objet d’un véritable rituel. Ne manquez pas également de visiter les plantations d’orangers et de café Arabica, qui est l’une des spécialités de la région.

De plus, ces dernières années, l’accès au village a été facilité pour promouvoir le tourisme dans la région . Ce qui fait de Catur une étape intéressante pour les voyageurs séjournant dans le sud de Bali et qui souhaite découvrir la région de Kintamani.

Climat

La partie sud de l’île de Bali bénéficie d’un climat tropical avec deux saisons.Une saison sèche de mai à octobre et une saison des pluies de novembre à avril. La température moyenne est de 26 °C. Le meilleur moment pour s’y rendre se situe entre le mois de juillet et le mois de septembre, période considérée comme étant la plus fraîche et la plus sèche de l’année.

Comment s’y rendre ?

Pour rejoindre le village de Catur depuis Denpasar, vous pouvez prendre des Bemo (principal moyen de transport à Bali) depuis le terminal Tegal, ou le bus de la compagnie Trans Sarbagita qui dessert le sud de l’île. Si vous ne trouvez pas de Bemo ou de bus direct, arrêtez-vous à Bangli. De là, vous trouverez facilement des bus en direction de Catur.

1 photo

Bonjour

Je suis Alice de "Bali circuits". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
+(33) 09 70 19 62 82