Balade dans le sanctuaire sacré le la Forêt des Singes d’Ubud

Balade dans le sanctuaire sacré le la Forêt des Singes d’Ubud

16 juin 2019

C’est surtout pour ses colonies de singes que ce bout de forêt d'Ubud est réputé. Les singes – animaux sacrés pour les hindous – n’en sont pourtant pas le seul intérêt. Cette magnifique forêt tropicale est avant tout un lieu sacré qui abrite le temple des morts de la commune de Padangtegal, ainsi que deux autres temples et un cimetière. Il serait dommage de séjourner à Ubud sans visiter la Sacred Monkey Forest Sanctuary, d’autant qu’une petite heure suffit.

 

On vous conseille de visiter ce lieu envoutant en matinée vers 9 heures, il y a moins de monde, vers 16h c’est pas mal aussi, mais pas plus tard, lorsque la nuit tombe les insectes attaquent !



Le nom balinais de la forêt est Wenara Wana et en fait, elle est la « Padangtegal Monkey Forest », car elle appartient à la communauté d’agglomération de Padangtegal, qui la gère, pour la protéger et la promouvoir.

L’entrée principale de la Forêt des singes est dans le virage sud de la Jalan Monkey Forest, connue aussi sous le nom de Jalan Wanara Rana. La foret est dans une sorte de cuvette et elle n’est finalement pas très grande : pas plus d’un hectare et demi de surface.

La forêt sacrée n’est accessible qu’aux piétons. Le ticket d’entrée est  à 50 000 rph pour les adultes et 4000 pour les enfants. C’est à l'entrée que des vendeurs ambulants vous proposeront des bananes (pour les singes !). Vous comprendrez plus loin dans cet article, pourquoi il faut peut-être résister à la tentation de nourrir les macaques.

En passant l’entrée de la Forêt des singes vous pénétrez sous un toit végétal de plusieurs dizaines de mettre de haut. On circule en suivant des chemins dallés. La forêt abrite plus de 110 espèces d’arbres. Certains spécimens sont centenaires et sacrés, vénérés par les Balinais. L’ambiance, la beauté des arbres, des architectures, la moiteur, le son particulier de l’endroit, les singes, les écureuils… tout concourt à une expérience trés particulière

Une forêt sacrée

Pour les Balinais la forêt est habitée par des esprits humains et animaux depuis les premières origines de leur religion. Rappelons que l’hindouisme Balinais est un syncrétisme de multiples croyances  incluant le bouddhisme, l’animisme, l’hindouisme indien, des croyances profanes ; certaines d’entres elles remontent à 2500 ans avant JC.



Au Sud Est, à partir de la place centrale prenez les escaliers qui montent sur votre gauche. Vous y trouverez  le cimetière et le temple des crémations. Au cimetière sont enterrés les morts en attente d’une crémation (attente qui peux durer des décennies après le décès). Le temple lui n’est plus utilisé pour les crémations.

Au Nord Ouest, en prenant sur la place centrale, le parcours opposé au précédent, vous trouverez le temple des bains. On y accède par un pont de pierre digne d’un décor d’Indiana Jones. On passe devant un très joli bassin sacré et puis à droite une série d’escalier descendent vers un torrent dans une gorge assez profonde. Vous y admirerez notemment deux majestueuses statues de varans et un hôtel religieux.



Rappelons que pour les Balinais l’hygiène corporelle est de première importance, le bain est aussi un moyen de se relaxer et c'est un lieu de socialisation.



En continuant au sud, vous trouverez le temple des morts (Pura Dalem Agung) de la communauté de Padangtegal. Les pura Dalem sont dédié à Shiva, le dieu qui prépare les hommes à la réincarnation en jugeant de leurs actions durant leur vie.  En contournant le temple -qui est fermé aux visites- vous atteindrez un enclos de cerfs et une ruelle de petites échoppes très peu active.

Les singes

On dit beaucoup de choses négatives sur les macaques qui peuplent la forêt (plus de 300 individus regroupés en 4 colonies) et elles sont souvent vrais. Ces animaux peuvent être agressifs surtout lorsqu’ils convoitent de la nourriture ou des objets.  



Dans les guides touristiques, la forêt est déconseillée aux jeunes enfants, mais avec quelques précautions et la vigilance continue des parents, la balade n’est pas une balade à risque.

C’est le plus souvent parce que vous vous promenez avec de la nourriture que vous pouvez rencontrer des problèmes avec les singes. Et ne vous inquiétez pas pour leur ligne: ils sont nourris par les gardiens qui disposent quantités de papayes à leur attention. Certains touristes se sont fait mordre, souvent parce qu’ils considéraient les singes comme de sympathiques mascottes à taquiner. Si les singes s’approchent trop prés en montrant des signes d’excitation, parce que malgré les conseils, vous avez une banane, jetez-la et n’attendez pas qu’ils viennent vous l’arracher. Puis éloignez vous calmement.



Il y a des gardiens dans les zones les plus fréquentées, ils peuvent vous assister, si vous tenez vraiment à nourrir les singes

.

Les singes sont aussi des chapardeurs, lunettes, colliers… si ça pendouille et que ça brille ça peut les intéresser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Alice de "Bali circuits". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
+(33) 09 70 19 62 82