Kete Kesu

Intro

Destination magnifique et mystérieuse, le village de Ketu Kesu à Bonoran, au nord de Sulawesi vaut réellement le détour. Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, il abrite les célèbres maisons traditionnelles toraja. Si vous êtes en séjour dans cette région d’Indonésie et que vous êtes en quête d’aventure et de découvertes culturelles, la visite de ce charmant village vous réserve de nombreuses surprises !

Histoire

Kete Kesu fut l’un des premiers villages du peuple toraja. Entre le XVIIe et le XVIIIe siècle, ceux-ci étaient dispersés dans les montagnes. A partir du XXe siècle, ces peuples décidèrent de réunir leurs habitats à un seul emplacement. Le but restait de faciliter la cohésion de groupe et augmenter la productivité et le travail en communauté.

Avec le développement du tourisme dans la région, Kete Kesu s’est peu à peu transformé en village-musée. Les visiteurs peuvent venir découvrir les maisons traditionnelles toraja à l’architecture atypique et endémique. Celles-ci sont connues sous le nom de « tongkohan » et elles sont construites suivant un plan et une disposition très précis. Alignées face à des greniers à riz et séparées par une allée centrales, elles sont généralement situées à l’est, direction la plus favorable dans la culture toraja.

Les tongkohan possèdent généralement trois pièces. Une est destinée aux jeunes, la seconde s’adresse aux ancêtres et la dernière est une pièce commune. Ces maisons sont décorées par des motifs issus de l’art toraja. Les quatre couleurs de base sont le noir, représentant le deuil, le rouge pour le sang, le blanc, symbole des os et le jaune, manifestation de la joie. Les motifs peuvent être très variés. On retrouve par exemple des cornes de buffles, symbolisant la prospérité, ou des formes géométriques incarnant la solidarité des peuples toraja.

Aujourd’hui

Ketu Kesu figure comme une halte incontournable pour découvrir la culture et la terre des Toraja lors de votre séjour à Sulawesi. Les paysages montagneux, les cimetières et les maisons traditionnels, la nature préservée de l’endroit ou encore l’art toraja font le bonheur des amateurs de photographie.

Une fois sur place, les activités culturelles ne manquent pas. En plus de visiter les villages traditionnels et les sites mortuaires, partez à la rencontre des ethnies et assistez à leurs rites funéraires. Riche en découvertes, le village de Ketu Kesu promet une expérience inédite dans un cadre naturel pittoresque.

Les cimetières de Kete Kesu

Les Toraja sont réputés pour leurs cérémonies funéraires uniques. Situés à la périphérie du village, les cimetières aménagés au sein d’une falaise verticale ne manquent pas de fasciner les visiteurs. Ces sépultures remontent à la période durant laquelle les Toraja ne savaient pas encore creuser la pierre. Ainsi, ils suspendaient les cercueils contre la paroi de la falaise. Vers le XVIe siècle, ayant finalement maîtrisé les outils pour creuser des cavités dans la falaise, ils commencèrent à tailler la roche et à y déposer les cercueils à l’aide d’échelles de bambou.

Comment s’y rendre ?

Kete Kesu se trouve à 4 km au sud-est de Rantepao, à Bonoran. La première étape pour s’y rendre consiste donc à rejoindre Rantepao. Ensuite vous pourrez soit louer un vélo soit vous y faire conduire directement au village toraja.

Que voir et faire ?

  • Visiter les maisons traditionnelles
  • Immersion dans la culture Toraja
  • Assister à des cérémonies funéraires
  • Profiter des paysages pittoresques, etc.

Bonjour

Je suis Alice de "Bali circuits". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
+(33) 09 70 19 62 82